Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
kiristi / ki-ris-ti

kiristi / ki-ris-ti

Nous parlerons ici de guidances, d'énergie christique, de canalisations, d' initiations et de spiritualité

Mère Marie: Durant la nuit l'âme a sa vie

Mère Marie: Durant la nuit l'âme a sa vie

Le travail de l'âme en l'astral

Le travail est intense, lorsque vous plongez en sommeil vous travaillez.

En allant visiter les autres sphères,vous découvrez, apprenez, vous vous organisez...communiquez avec les êtres lumineux et galactiques, il s'agit d'une mise en programme continue sur divers apprentissages et en différents domaines.

Beaucoup peuvent se sentir fatigués, désorientés, comme une longue nuit jusqu'au petit matin en étant éveillé.

Les enseignements durant la nuit vous servent d'exercice le jour , vous êtes notés, évalués sur votre capacité à maintenir l'équilibre dans tous domaines.

Gérer l'émotionnel sans rien prendre pour soi.

Apaiser les craintes, cogitations s'ouvrir à la compréhension et l'acceptation.

Calmer le mental qui destructure.

Accueillir les faiblesses et difficultés ponctuelles ainsi les surpasser.

Se relier au Divin et le reconnaître.

Ne plus s'orienter avec l'égo mais en laissant la place au Divin intérieur et laisser parler sa présence Divines.

Comprendre les rouages de l'attraction.

Enfin trouver sa voie.

Tout dysfonctionnement maintiendra l'exercice jusqu'à résolution, il n'y a pas d'erreur, il faut parfois du temps pour que le corps, l'âme, l'esprit assimilent toutes les informations et arrivent à dépasser les voiles d'interprétations.

Quand l'être s'aligne, il se fait la juxtaposition des données, avec la concordance, l'alignement corps, âme, esprit.

Mère Divine Marie

https://www.facebook.com/bianca.kracko

Anah Lilianaé Christique, canal de lumière, énergie Christique et activation KIRISTI

droits réservés

Article L. 111-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Aimé 11/09/2016 01:18

Bonjour à tous ! Cet après-midi, j'ai lu cet article. Dans la douche, j'ai voulu aligner mes corps, âme et esprit mais je n'y arrivais pas car une grande partie de mon esprit était occupée par des pensées n'ayant aucun rapport direct avec l'harmonie intérieure. Alors, j'ai arrêté de penser. Aussitôt, l'image de la femme au-dessus de cet article s'est imposée dans mon esprit et je trouvais qu'elle était belle. Pourtant, je me sentais gêné : J'ai toujours eu du mal à admettre la beauté extérieure en particulier celle d'une fille car je pensais qu'en ne le faisant pas, j'étais solidaire des filles moins jolies ce qui, en théorie, devait me donner bonne conscience mais j'avoue que ça m'a toujours fait mal au coeur de ne pas accepter mon admiration pour la beauté extérieure. Cependant, je ne pouvais pas m'empêcher d'être attiré par cette image. Pensant que cette attraction venait des sens donc du corps, je me suis dit : "Puisque tu cherches l'harmonie entre ton corps, ton âme et ton esprit, pour ne pas mettre ton corps à l'écart, cherche en ce qui lui plaît c'est-à-dire en cette image, quelque chose qui plaît aussi à ton âme et à ton esprit. J'ai cherché et trouvé : c'était quelque chose d'à la fois magique et subtil qui se dégageait de cette image; peut-être a-ce un rapport avec ma passion pour la magie (sorcellerie).
Ainsi, j'ai pu réaliser l'harmonie intérieure. Étant libéré des pensées vagabondes et plein d'une paix intérieure, j'ai vu dans mon esprit une image de l'intérieur de mon école primaire. J'en ai profité pour me promener dans cette école grâce aux souvenirs que j'en avait. Mes souvenirs étaient presqu'entièrement faits d'images, ces images devenaient de plus en plus détaillées et j'ai commencé à me souvenir de choses que j'avais oubliées. J'étais guidé par mes sentiments, par exemple, le dégoût que j'avais pour les toilettes de la grande section m'y a conduit, j'ai découvert que je n'en étais plus dégoûté et fut dirigé vers un endroit que j'aimais. En maternelle, précisément en salle de grande section (c'est là que ma mère enseigne; durant tout mon cycle primaire, nous y déjeunions et je m'y rendais souvent, par exemple en récréation, alors je connais bien l'endroit), j'ai été attiré par le sol qui m'a toujours captivé; j'y est posé ma main droite pour lire la mémoire du sol et, dans le monde matériel, j'ai involontairement tendu ma main droite comme si le sol auquel je pensais existait matériellement. J'ai par conséquent vu une image de mes pieds sur ce sol chaussés des sandales grises que j'avais l'habitude de porter pendant les pauses déjeuner. J'ai continué mon exploration de ma mémoire quelques minutes puis j'ai arrêté. Quand j'ai recommencé plusieurs minutes après, je me suis souvenu d'Ariel, un garçon avec qui je m'entendais hyper bien au primaire que j'ai perdu de vue et oublié depuis plusieurs années. Son prénom m'a tout de suite fait penser à l'archange Ariel que j'aime énormément. Peut-être que mon subconscient a créé un lien affectif entre l'archange Ariel et moi pour que je me souvienne de mon ami d'enfance, Ariel.